Ambunu… 

Il suffit de taper ce nom dans un moteur de recherche pour se retrouver avec une pléthore de vidéos de recettes à base de cette plante.

Pourquoi l’Ambunu est autant sollicité, et ce de plus en plus? Est-ce la nouvelle plante populaire du moment après le Chébé? Qu’a t’elle de spécial? 

Voilà les questions que je me suis posée lorsque j’ai vu l’Ambunu gagner en popularité sur Youtube. 

Je l’ai d’abord cherchée, parce que cette plante ne me disait rien du tout, surtout que la plupart des photos et vidéos qui étaient postées ne montraient pas la plante dans son milieu naturel. Il me tardait alors de rencontrer cette nouvelle « star » des réseaux sociaux. 

À cette période j’étais au Cameroun, dans mon village en Pays Bamiléké, une région magnifique que j’aimerais tant te faire découvrir! Mes proches le savent: quand je parle de mon village, c’est comme si c’était le Paradis! 😀 En fait, la région de l’ouest-Cameroun, c’est mon Paradis. Bref… je n’ai pas eu besoin de chercher longtemps dans ce paradis, quelques jours ont suffi pour que je tombe nez à nez avec mon premier pied d’Ambunu. Depuis, j’en ai rencontré beaucoup, dans d’autres pays en Afrique de l’ouest aussi. 

Voici la vidéo que j’avais posté quelques mois après sur la chaîne Youtube: 

 

Nom scientifique: Ceratotheca sesamoides – L’autre espèce: Sesamum angolense, pousse dans la partie Centre et Est de l’Afrique. 

          Famille botanique: Pédaliacées 

Ses usages possibles dans les rituels de beauté et de soin: 

  • La plante était utilisée autrefois comme savon, tu peux donc l’utiliser comme shampoing 
  • Le gel obtenu à partir des feuilles sert à lustrer, faire briller et embellir les cheveux 
  • Les cheveux sont démêlés, gainés, et beaucoup plus souples, plus doux avec l’Ambunu
  • Le gel obtenu en triturant les feuilles dans l’eau ou en infusion chaude (feuilles séchées) peut être utilisé comme phase aqueuse dans tes préparations de shampoing solide, d’Après-shampoing, Leave-in… D’ailleurs les crèmes capillaires préparées à partir d’Ambunu ont de très belles textures. Jete un coup d’oeil à cette recette que j’ai préparé ici.
  • Le gel d’Ambunu améliore la tenue et la texture de tes crèmes cosmétiques et limite le risque de déphasage. 

Ce que l’Ambunu a de spécial sur les cheveux?  En tout honnêteté, rien du tout! Et ce n’est que mon avis. La plupart des plantes à mucilages d’Afrique que j’ai étudiées sont quasi toutes très riches en nutriments et peuvent apporter tout autant de bienfaits. 

L’Ambunu  contient (selon son origine géographique, les proportions sont variables): 

  • Des protéines 4,2 g pour 100 grs 
  • Du Calcium 
  • Du Fer 
  • De l’acide ascorbique – Vitamine C 

Cette composition est proche de celle du Triumfetta cordifolia qui contient presque autant de protéines (recherchées pour leur bénéfice sur les cheveux) et il existe même une plante à mucilage qui contient plus de 35% de protéines. D’autres encore ont une richesse en flavonoides exceptionnelle, c’est le cas de Urena lobata (Jute du Congo) par exemple.

[highlight]Et si je n’ai pas Ambunu, par quoi puis-je le remplacer? [/highlight]

Bien entendu il existe d’autres plantes pouvant parfaitement se substituer à l’Ambunu. Pas besoin forcément de chercher à utiliser l’Ambunu à tout prix lorsque l’on a déjà dans son environnement immédiat les plantes qui peuvent faire le même job. 

Si tu recherches une plante qui va faciliter le démêlage de tes cheveux, les gainer, les adoucir grâce aux mucilages qu’elle contient, il existe forcément une alternative plus proche de toi. 

Tu es au Sénégal et n’a jamais rencontré d’Ambunu? Pas grave, il y’a le Lalo (poudre de feuilles de Baobab) qui est top aussi. Et même les feuilles de Sidème (Jujubier – Ziziphus jujuba- Sidr- Qasil) qui abondent dans ton pays. 

Tu vis en France? Tu peux utiliser les racines de la Guimauve officinale, elle est géniale sur les cheveux elle aussi. 

En Afrique, on a la chance d’avoir tellement de choix avec les plantes qui sont à la fois riches en mucilages et en nutriments bienfaisants: Triumfetta cordifolia, Urena lobata (la jute du Congo)… et bien d’autres plantes que tu peux explorer dans l’Atelier que j’ai crée « Plantes à mucilages et soins botaniques ».